Steve HAYIZ : Le succès fait croire aux hommes qu'ils sont à l'abri des critiques.

Par redaction

Le révérend Steve HAYIZ est Pasteur Principal, à Centre Chrétien Cité de la gloire, en même temps il est Expert, Analyste - Consultant chargé du secteur des mines à la commission nationale de la concurrence.

Au lendemain du faux-pas du chantre gospel le pasteur Lord LOMBO qui a soulevé un tolet au sein de la communauté afro-black en générale et congolaise en particulier, il a tenu à partager sa pensée avec gospelmuzik.cd en ces termes
:


Le succès fait croire aux hommes qu'ils sont à l'abri des critiques. Pourtant, c'est Dieu qui peut te faire entrer dans le cœur des hommes ou t'en sortir. Je me souviens des déclarations de Mike KALAMBAYI lors du décès de Marie MISAMU : ''la sœur est décédé de chagrin, par ce qu'elle se sentait abandonné par les chrétiens, nous devons changer de mentalité, etc....''. C'est triste ce qui est arrivé à la sœur et pourtant, combien des fois son comportement et sa familiarité avec les musiciens non-chrétiens avait été dénoncé. En réponse, elle narguait pratiquement tout le monde. La vérité est qu'à la fin de sa vie, elle était en perte de vitesse. De même pour L'Or MBONGO avec l'ex première dame, etc...

Les Pasteurs - Chantres mélangent souvent les deux offices et mélangent les fans et les fidèles. Cette façon de procéder leur rapporte bien des avantages. C'est pourquoi beaucoup des Pasteurs, aujourd'hui, veulent devenir chantres, cela augmente la notoriété et beaucoup des Chantres veulent devenir prédicateur, ça donne l'air plus sérieux et vous avez des fidèles qui eux ne vous lâcheront pas même si les fans s'en vont, tant mieux si tout cela se fait dans la volonté de Dieu. Mais là où il y a des avantages il y a aussi des inconvénients. Le chantre qui fait le pasteur devant les fans passe parfois pour un moralisateur et agace certains, et le pasteur qui parle comme un chantre peut subir les foudres comme celle que viennent de subir le bien aimé Lord LOMBO. C'est le chantre qui parlait et c'est le pasteur qui a été jugé. À titre d'exemple la défunte Marie MISAMU d'heureuse mémoire en faisait des plus osées, mais les fans laissaient courir et les fidèles étaient un peu embêtés, mais ça passait et la vie continuait elle n'était pas pasteur. D'ailleurs, les déclarations les plus choquantes par rapport à elle sont celles d'un pasteur. Que l'Éternel aide le bien-aimé à tirer les bonnes leçons de cette épreuve. Le plus important n'est pas de le défendre ou de le condamner, mais de comprendre réellement la situation au risque soit de le pousser vers la mauvaise direction ou dans la frustration jusqu'à s'auto-détruire. Que l'Éternel bénisse le pasteur Athoms MBUMA et Henri Papa MULAJA, qui gèrent leur double casquette avec beaucoup de sagesse."  

Steve HAYIZ

Nom