"Ya Lelo" : nouvel clip de Trina Fukiau disponible

Par redaction

Guitare latino, scène du western à la Django, sombrero mexicain et ceinturon rouge satin à la hanche, cette ballade acoustique nous emporte en plein dans le désert du Texas à en croire le décor du clip.

On s'évade dans ce monde imaginaire jusqu'à ce que la voix de Trina Fukiau qui nous est familière vous sorte de l'illusion.  

Bingo! Il s'agit de "Ya Lelo", un clip qui annonce l'album "À Tes Pieds", une deuxième réalisation qui met en valeur Trina Fukiau dans l'arène BiBomba Music. Ce label de production propre à Moïse Mbiye vient là de frapper très fort avec les poulains sur qui elle parit. Avec cet album de 8 titres, Trina Fukiau, fait un come-back remarqué dans les bacs après près de 3 ans d'absence.

"Ya Lelo", c'est à 70 % du "agwaya", un typique mongo mélangé à une ballade dansante à la mexicaine.

Somme toutes, et c'est ce qui est plus intéressant, "Ya Lelo" est un cantique de louange à l'Éternel Dieu. Un cantique qui retrace de façon subliminale le parcours miraculeux de cette artiste chantre sortie de nul part mais dont le talent impose le respect et la considération. Il va de soi que le label BiBomba Music aie misé sur elle. Trina Fukiau est une artiste accomplie qui n'a pas encore finit de nous épater par ses talents que l'on découvre à chacune de ses œuvres.

"Atombwama na ye; Nkolo Yesu atombwama na ye" : ("qu'il soit élevé, le seigneur Jésus, qu'il soit élevé pour l'éternité") ne serait rien d'autres que des paroles de reconnaissance en l'endroit de Jésus-Christ qui "brusquement" a transformé la vie de Trina Fukiau.

Dans cet opus l'artiste chantre reconnaît que les portes qui ne s'ouvrent que par la "corruption, la séduction et les relations" lui ont été ouvertes grâce à Jésus-Christ.

"Ya Lelo" c'est surtout 5 bonnes minutes de purs régals dont la fin vous laissera sur votre faim, tellement on a l'impression de ne pas en avoir assez.

Chapeau l'artiste.

Franck Tatu

Nom